Traité INF: lettre à l’Honorable Chrystia Freeland

L’Honorable Chrystia Freeland
Département des Affaires Globales
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario, Canada
K1A 0G2

25 octobre 2018

Chère madame la ministre,

Nous vous adressons respectueusement cette lettre qui a pour objet de vous inciter fortement, ainsi que le gouvernement du Canada, à vous objecter publiquement de façon persistante au récent plan de l’Administration Trump de se retirer du Traité USA-Russie concernant les forces nucléaires de portée intermédiaire (INF) et à lancer un appel à maintenir et à revitaliser le contrôle international sur les armes nucléaires et leur prolifération en vue d’un désarmement.

Si nous sommes parfaitement au courant des accusations de Washington envers les violations russes du Traité, nous observons, comme l’a fait un rapport récent de recherches du Congrès américain, que la Russie a de son côté identifié trois programmes militaires américains en cours ou en planification en violation du Traité. La façon de résoudre de telles accusations n’est certes pas en abandonnant des traités d’importance historique, gagnés de haute lutte, tels que l’INF. Nous prions donc le Gouvernement du Canada de se joindre à ses alliés européens pour insister que les États-Unis et la Russie aplanissent leurs différents à une table de négociation en respectant les clauses de désarmement du Traité de non-prolifération. Selon les termes employés par le Ministre des Affaires étrangères de l’Allemagne Heiko Maas, il y va de notre responsabilité collective de ne ménager aucun effort afin de ramener Washington et Moscou à cette table.

La menace d’abrogation du Traité INF repousse le monde vers un danger de basculer. Tous les pays possédant des armes nucléaires étant déjà embarqués dans des programmes coûteux et déstabilisants de “modernisation”, nous craignons que si l’Administration Trump abandonne ce Traité sans une forte réaction négative de la part d’alliés tel que le Canada, il pourrait aussi abandonner le Traité New Start (dont l’expiration sera en février 2021, à moins que les États-Unis et la Russie le prolongent). Cette éventualité mettrait un terme à toute restriction formelle sur les programmes d’armes nucléaires et enclencherait une impensable accélération périlleuse des courses à l’arme nucléaire déjà en cours. Nous vous implorons, ainsi que le gouvernement du Canada, d’agir de toute urgence et avec persistance pour revenir à la pénible mais prudente et incessante tâche diplomatique en vue du contrôle des armes nucléaires et de leur désarmement.

Sincèrement,

Murray Thomson, OC
David Silcox, CM
Douglas Roche, OC
Ernie Regehr, OC
Président du comité directeur du CNWC
Cesar Jaramillo
Bev Delong
Adele Buckley

Cc: Le Très Honorable Justin Trudeau, Premier ministre
L’Honorable Andrew Scheer, chef de l’Opposition et du Parti Conservateur
Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti Démocratique
Elizabeth May, cheffe du Parti Vert
L’Honorable Peter Harder, représentant le gouvernement au Sénat
Membres du Comité Permanent de la Chambre des Communes pour les Affaires étrangères et le Développement international

INF Treaty: letter to Chrystia Freeland

October 25, 2018

The Hon. Chrystia Freeland, Minister of Foreign Affairs
Global Affairs Canada
125 Sussex Drive
Ottawa, Ontario, Canada
K1A 0G2

Dear Minister Freeland,

We write to strongly urge you and your Government to publicly and persistently object to the Trump Administration’s plan to withdraw from the US-Russian Intermediate-range Nuclear Forces (INF) Treaty and to call for maintaining and revitalizing the international nuclear arms control, nonproliferation, and disarmament regime.

We are well aware of US charges that Russia is in violation of the Treaty, and we also note, as has a recent US Congressional Research Report, that Russia has identified three current and planned US military programs that it charges are or will be in violation of the Treaty. The way to resolve these serious charges is not by abandoning hard won, and in the case of the INF, historically important Treaties. We thus urge the Government of Canada to join with its European allies to insist that the United States and Russia resolve their differences at the negotiating table and by honoring their disarmament obligations under the Nuclear Non-Proliferation Treaty. As the German Foreign Minister, Heiko Maas, has put it, it is our collective responsibility to leave “no stone unturned in the effort to bring Washington and Moscow back to the table…”

The threatened abrogation of the INF Treaty pushes the world toward a dangerous tipping point. All states with nuclear weapons are already embarked on expensive and destabilizing “modernization” programs. We fear that if the Trump Administration proceeds with abandoning this Treaty without major push back from allies like Canada, it will also abandon the New START Treaty (which will expire in February 2021 if the US and Russia do not extend it). That would end all formal restraints on nuclear weapons programs and would lead to an unthinkably perilous acceleration of the nuclear arms races that are already underway.

We implore you and the Government of Canada to act with urgency and persistence and to stand for a return to the careful, painstaking, and unrelenting diplomacy of nuclear arms control and disarmament.

Sincerely,
Murray Thomson, OC
David Silcox, CM
Douglas Roche, OC
Ernie Regehr, OC
Chair, CNWC Steering Committee
Cesar Jaramillo
Bev Delong
Adele Buckley
Cc: The Rt. Hon. Justin Trudeau, Prime Minister
The Hon. Andrew Scheer, Leader of the Opposition and Leader of the Conservative Party
Jagmeet Singh, Leader of the New Democratic Party
Elizabeth May, Leader of the Green Party
Rhéal Fortin, Interim Leader of the Bloc Québécoisbr>
The Hon. Peter Harder, the Government’s representative in the Senate
Members of the House of Commons Standing Committee on Foreign Affairs and International Development